"Carte blanche" : DJ Snake sort son nouvel album avec Cardi B, Sean Paul, J Balvin...


25 juillet 2019

Il ne pouvait pas attendre un jour de plus. Cet après-midi, alors que les pics de chaleur atteignent des records démesurées en France et un peu partout en Europe, DJ Snake souffle un vent de fraîcheur bienvenu en divulguant en avance son très attendu deuxième album. Désormais habitué à enchaîner les tubes planétaires, l'auteur de "Let Me Love You" a eu "Carte blanche" pour créer un disque aussi explosif qu'hétéroclite, où les noms de prestige s'alignent morceau après morceau. Cardi B, Offset, Sean Paul, J Balvin, Selena Gomez, Bryson Tiller, Burna Boy, ZHU, Anitta, Ozuna, Tchami et Maala - ses acolytes du collectif Pardon My French - Gucci Mane, Majid Jordan... Tous ont répondu présent à l'invitation du producteur français, qui propose ici pas moins de 17 titres. « Qu'il soit la bande originale de votre été 2019 et de chaque été qui va suivre » faisait-il le voeu il y a quelques jours en dévoilant la pochette du disque, sur laquelle se dessinent les contours du célèbre Arc de Triomphe parisien. Pensée pour les charts et les dancefloors, avec de gros sons dubstep en ouverture, la galette offre bien sûr au public l'occasion de ré-entendre les singles "Loco Contigo", "Magenda Riddim" et "Taki Taki", qui cumulent respectivement 63 millions, 181 millions et 1,4 milliard de vues sur YouTube.


Dans les colonnes de Billboard l'an dernier, DJ Snake se confiait avec humilité sur son irrésistible ascension sur la scène internationale. Le hitmaker d'origine algérienne y revenait sur ses débuts difficiles dans le métier, et le jour où il avait presque jeté l'éponge : « J'étais dans un désert, je marchais seul, je luttais (...) Je voulais abandonner la musique. J'allais presque décrocher un travail sans rapport avec la musique et puis... bang, Dieu m'a béni ». Depuis le carton phénoménal de "Lean On" avec Major Lazer, DJ Snake, pas peu fier de sa réussite, s'est donné une mission : « Montrer à tous les enfants des ghettos que nous pouvons faire de superbes choses. Nous pouvons changer le monde (...) Tu n'as pas besoin d'argent pour être créatif. Les banlieues créent des champions tous les jours ».

©Chartsinfrance