Jean Leloup

634 vues
Genre rock, quebec, francophone, quebecois, Canadian

Jean Leclerc (connu aussi sous le pseudonyme de Jean Leloup ou Jean "Dead Wolf" Leclerc ) est un auteur québécois né le 14 mai 1961 à Sainte-Foy, Québec, Canada. Sa personnalité colorée et son style musical unique ont fait de lui une figure de marque dans la communauté rock francophone. Adulé tant du public que des critiques, son influence est bien visible auprès des musiciens rock au Québec. Éclectique, il a touché divers genre musicaux, offert des vidéoclips audacieux, en plus d'étendre son champ d'activité à la télévision et à la littérature.

Leclerc grandit en Afrique, au Togo et en Algérie, période où les rythmes africains traditionnels l'influencent et qu'on retrouvera plus tard dans certaines de ses chansons. Après s'être fait remarquer au Festival international de la chanson de Granby (FICG) en 1983, Jean Leclerc opte pour le nom de scène Jean Leloup (ou The Wolf pour les fans). Il apparaît sur scène au Québec dans les années 80, participant à l'opéra rock Starmania en 1986. Dès le début de sa carrière, il fait des vagues avec ses chansons lyriques provocatrices.
En 1989, il lance son premier album «Menteur» et tourne deux clips, pour les chansons Alger et Printemps-été. La pièce Bar danse trouvera également un chemin sur quelques radios québécoises. L'artiste reniera plus tard cet album, et ne jouera pratiquement jamais en spectacle, exception faite d'Alger, les chansons qui le composent. Leloup se fait remarquer pour les interviews peu sérieuses qu'il accorde aux journalistes. Il avouera plus tard leur avoir menti énormément à cette époque. Jean Leloup renie «Menteur» et enchaîne en 1990 avec un second album, «L'amour est sans pitié». Après des débuts modestes, l'album connaîtra un essor important suite au lancement d'une chanson intitulée 1990 qui ne figure pas sur l'album. Elle y sera ajoutée au pressage suivant.
1990, qui paradoxalement fut un succès de l'année 1991, avait été composée lors d'un voyage au Mexique, lors du déclenchement de l'offensive alliée en Irak, ce qui constituait la première guerre du Golfe. Un clip, tourné par le DJ montréalais James Di Salvio, contribua au succès de la pièce, qui fit même son chemin jusque dans certaines discothèques aux États-Unis.
«L'amour est sans pitié» contient plusieurs classiques, tels la pièce titre, Cookie, Rock and roll et pauvreté, Nathalie et Isabelle (J'te déteste, cette dernière appuyée par un autre vidéoclip remarqué, tourné en partie à New York et mettant en vedette le comédien Julien Poulin. « L’amour est sans pitié » est un succès en dehors du Canada, notamment en France, en Hollande, en Belgique et au Japon.
Après le succès considérable de «L'amour est sans pitié», la carrière de Leloup tombe dans un long hiatus.

Il s'écoulera six années avant la parution du troisième album, maintes fois recommencé. On raconte que l'album était même terminé, mais que Leloup décida de repartir de zéro. «Le Dôme» est lancé en 1996. Dans le premier extrait, Le monde est à pleurer, Leloup se moque lui même de ce long processus en lançant d'entrée de jeu: «after one year, after two years: John The Wolf!».
«Le dôme» sera une réussite critique et commerciale incontestable, Jean Leloup maniant habilement les genres et ayant encore une fois recours à une pléiade de personnages divers. Le support de la vidéo fut également exploité dans de nouveaux clips originaux, pour les extraits Le monde est à pleurer et Johnny Go. Leloup surfera une année sur le succès d'Edgar (une chanson sur Edgar Allan Poe), Sang d'encre ou encore l'énorme hit I Lost My Baby.
En 1997, Jean Leloup fait partie du collectif Bran Van 3000, créé par son ami James «Bran Man» Di Salvio. Leloup prête sa voix à Forest, et le premier disque de Bran Van 3000, «Glee» est dédié à «John The Wolf».
En 1998, Jean Leloup lance «Les fourmis», un album qui allie nouvelles compositions et versions live d'anciens morceaux, souvent (comme dans le cas de Cookie) passablement différentes des enregistrements originaux. «Fourmis», «La vie est laide», «Voyager», «La pluie» et «Je joue de la guitare» seront extraits de ce disque. Les chansons en spectacle sont tirées de prestations au défunt bar d'Auteuil, à Québec.
Pendant toutes ses années, ses performances sur scène, tantôt en spectacle intimiste, tantôt en version «Big Band», attirent des foules en délire. Il est reconnu pour son inconsistance, mais la plupart du temps il se donne telle une bête de scène, remaniant ses succès selon son humeur et son inspiration.
À la fin 2002, parution de La vallée des réputations. Jean Leloup indiquera quelques mois plus tard que ce sera son dernier album. L'écriture se fait plus intimiste, sur Les remords du commandant par exemple, ou encore sur le hit Balade à Toronto. Enregistré avec le concours de quelques musiciens africains, l'auteur-compositeur digresse même du côté du jazz en adaptant, pour conclure l'album, Petite fleur de Sidney Bechet.
Leloup se retire officiellement le 19 décembre 2003 à Saint-Jean-sur-Richelieu. Ayant orchestré la journée de son suicide scénique, il demande à ses fans de lui proposer une mort. Elle s'officialise avec la sortie de son film 'posthume «La Mygale Jaune», qui montre le chanteur allant brûler le symbole le plus représentatif de sa carrière : sa guitare.
À partir de 2004, les activités de Jean Leloup se font sous le nom de Jean Leclerc (son véritable nom). Au mois d'août 2005, il annonce son retour en musique pour le 20 septembre de la même année. Pour l’exercice, Jean Leloup s'affilie au groupe Porn Flakes. Un premier extrait qui s’intitule Les Corneilles est alors diffusé sur les stations radiophoniques québécoises.
Durant les mois précédents, Leloup a opté pour la plume et a écrit le conte philosophique Noir destin que le mien (anciennement: Le Tour du monde en complet) qui est 5 octobre 2005 aux éditions Leméac. Pour la publication de ce livre, Leloup utilise le nom de plume Massoud al Rachid qui est le nom du personnage principal de l'histoire. Il a cependant mentionné dans plusieurs entrevues qu'il ne comptait pas utiliser ce nom à nouveau.
Le 1er août 2006, Leclerc diffuse sur son site web une nouvelle chanson, intitulée Mexico, et proclame: «Leloup est mort, vive Jean Leclerc». Par voie de communiqué, il annonce du même souffle la sortie de l'album Mexico le 19 septembre 2006. Il s'agit d'un album concept relatant la fuite vers le sud d'une femme et de son enfant après le meurtre de son mari violent. Il sort ensuite Tangerine, une chanson qui fait allusion à la déesse Tangerine de l'amour et au rock and roll. Il sortit également un extrait inédit de cowboys groove le 21 août pour les fans qui sont dans sa liste de diffusion.


Source

Top Titres

I Lost My Baby 1

I Lost My Baby

1990 2

1990

Sang d'encre 3

Sang d'encre

Isabelle 4

Isabelle

Le monde est à pleurer 5

Le monde est à pleurer

Je joue de la guitare 6

Je joue de la guitare

Cookie 7

Cookie

Edgar 8

Edgar

Le dôme 9

Le dôme

La chambre 10

La chambre

Top Albums

Le Dôme
Le Dôme
pistes
Les Fourmis
Les Fourmis
pistes
L'amour est sans pitié
L'amour est sans pitié
pistes