Michael Jackson : trois fausses chansons découvertes sur son album posthume

25 août 2018

Le pot aux roses a été découvert ! Lors d'un procès, Sony Music vient de reconnaître avoir fait appel à un sosie vocal de Michael Jackson pour enregistrer trois titres du premier album posthume "Michael" : "Breaking News", "Keep Your Head Up" and "Monster". Cette annonce choc est un "soulagement" pour les fans. A la sortie du disque en 2010, bon nombre d'entre eux ont affirmé dur comme fer que ce n'était pas la voix du King of Pop que l'on entendait sur trois morceaux mais bien celle d'un « imposteur » bien connu et dont la voix était légèrement différente de celle du Roi de la Pop. Même Katherine, la mère de Michael, et sa fille Paris se sont rangées du côté des fans.


Lenny Kravitz s'est également insurgé contre un des morceaux présents sur le disque, "Another Day", dont il est l'auteur : « La chanson est la bonne, mais l'extrait diffusé provient d'une version non mixée et le DJ qui parle sur la chanson n'a rien à voir avec le projet. Je ne sais pas du tout comment cette personne a pu l'obtenir... ! ». Un compte Twitter appelé "A Truth Untold" a même été ouvert en 2013 afin d'enquêter sur l'affaire et regrouper toutes les informations. Un an plus tard, Vera Serova, une fan, a poursuivi en justice un ami du chanteur, Eddie Cascio, et sa compagnie de production, les accusant de créer des fausses chansons sur le dos de l'interprète de "Thriller". Cascio a par la suite avoué avoir enregistré les chansons dans son sous-sol, sans pour autant pouvoir apporter de preuves valables lors du procès, prétextant qu'ils ont effacé les fichiers de leurs ordinateurs.

Vera Serova a également accusé Sony Music d'être impliqué dans l'affaire mais de cacher les preuves. Après plusieurs années de procès, le label vient donc de reconnaître la non-validité des trois chansons. Sony déclare avoir reçu ces trois chansons de la part de Cascio, ce dernier certifiant leur authenticité, ce que la maison de disques a dit avoir cru de bonne foi. Si le tribunal a 90 jours pour rendre son jugement, il pourra coûter très cher et va porter un coup à l'image de la major. De leurs côtés, les fans militent pour la suppression des trois chansons de l'album posthume, vendu à près de 3 millions d'exemplaires dans le monde.

©Chatrsinfrance